Mitaine écarlate

Je craque pour les recettes spectaculairement simples et savoureuses!

07 novembre 2012

Les croquettes de poulet, c'est pour tout le monde!

«Les gens qui négligent les occasions de mettre en pratique leurs valeurs cessent de vivre.»

Dans notre entourage, nous avons tous une ou des personnes qui nous lancent ce genre de phrases coup de poing (punchline!), des phrases qui résonnent en nous et qui changent tout. Des phrases si bien formulées et évoquatrices qu'elles nous laissent sans voix, dans une sorte d'état d'admiration béate. On lève les yeux et on approuve. Ces personnes, généralement riches en expériences de vie, nous font réfléchir; elles nous sortent de notre zone de confort. Elles nous font grandir. J'ai la chance de connaître une personne comme ça.

Et cette phrase, elle veut dire quoi concrètement? Un exemple : l'occasion de mettre en pratique le courage, c'est la peur. Quand on fuit ses peurs, impossible d'être courageux. Celle de la générosité, c'est le besoin de l'autre. Si nous ne sommes pas à l'écoute des autres, impossible de devenir généreux. L'occasion du calme, c'est la tempête. Pour arriver à trouver un certain calme, il faut d'abord avoir affronté une tempête. Par ailleurs, ce n'est jamais le résultat de cette mise en pratique qui compte. Non. L'important, c'est plutôt d'avoir une fois de plus continuer de construire la personne que nous voulons être ou devenir. On ne se perd jamais dans le don de soi, au contraire. On se construit. Voilà un principe applicable à à peu près tout : à nos relations avec les autres surtout, mais également à notre propre situation, à nos ambitions, à nos expériences et expérimentations.

Par exemple, si les résultats (souvent piètres!) de mes efforts en cuisine sans allergènes primaient sur mon courage de surmonter la peur de l'échec et sur ma volonté d'essayer de créer une cuisine inventive et savoureuse malgré les limitations, le découragement m'aurait depuis longtemps totalement envahie. Et en continuant d'essayer et de surmonter mes peurs, je continue par le fait même de construire en moi le courage et la volonté de réussir. En donnant aux autres le meilleur de moi-même, je continue de construire ma nature généreuse. J'y gagne tout le temps, peu importe que ça fonctionne ou non. Aujourd'hui, je peux sincèrement dire que je retrouve le goût d'expérimenter en cuisine et de calmer les frustrations que suscitaient autrefois en moi les allergies de mon fils. En fait, la cuisine est devenue un défi... un défi sain que je m'efforce de relever au quotidien.

photo (7)

L'expérience nous contruit. Mais il n'y a pas que nous. Avoir des enfants, c'est contribuer à construire d'autres personnes. Quand je regarde mon fils, je souhaite l'aider à devenir, entre autres, une personne très consciente de ses allergies, mais tout à la fois totalement intégrée au reste du monde. Pour ce faire, j'essaie autant que possible de recréer certains des plats que ces petits amis sont susceptibles de manger. Macaroni au fromage, pizza... puis croquettes de poulet! Ce faisant, je veux lui dire que même si on est différent sur certains plans, quand on déploie les efforts nécessaires, on peut très bien jouir des mêmes choses que tout le monde!

photo (3)

Croquettes de poulet au thym et au sirop d'érable

1 grosse poitrine de poulet, coupée en gros cubes
Le jus et le zeste d'un citron
1 gousse d'ail, broyée

1/4 tasse de sirop d'érable permis (attention à la présence possible de traces d'oeuf ou de lait)
1/4 tasse d'huile de canola 
2 rôties de pain de blé permis, broyées
1 c. à thé de thym permis (les herbes et épices peuvent parfois contenir des traces d'allergènes, comme la moutarde)
Sel et poivre

Dans un sac de plastique, mettre les cubes de poulet, le jus et le zeste de citron, l'ail, le sirop d'érable et l'huile. Bien mélanger. Laisser mariner au frigo pendant environ 3 heures. Préchauffer le four à 350 °F. Dans un bol, mélanger les rôties broyées, le thym, le sel et le poivre. Bien enrober les cubes de poulet marinés dans la chapelure. Cuire sur une plaque à pâtisserie couverte de papier parchemin environ 20 minutes. Vérifier que le poulet et bien cuit et ajuster le temps de cuisson en conséquence. Servir de suite. Tremper dans le sirop d'érable et déguster! 

Posté par Ninnie à 10:14 - e. Viande et volaille - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Délicieuse panure et très original, je ne peux qu'aimer^^!
    Bonne soirée
    Bises

    Posté par Laura_Cookie, 07 novembre 2012 à 12:10
  • La Sagesse

    Bonjour,

    Ce genre de personne, moi je les appelles les sages, et dans une main tu a trop de doigts pour les compter. Cette personne est précieuse de bon conseil... quelle chance que tu a de connaitre cette personne

    Posté par Robert, 07 novembre 2012 à 19:01
  • Je ne savais pas que tu étais "de retour"! Y'a longtemps que je ne suis pas venue par ici... Thym et sirop d'érable? Même pas besoin de l'essayer pour savoir que ça doit être bon. Mais je vais l'essayer quand même, je pense...

    Posté par Marie-Josée, 20 novembre 2012 à 00:04
  • Oh, comme elle semble intéressante, la recette ! Je l'essaie prochainement.

    Posté par Isabelle, 22 novembre 2012 à 21:22
  • J'aime toi posts. Do you think to post something special for Easter?

    Posté par Alwxandra Hatman, 01 mai 2013 à 07:57

Haut de la page

Laisser un commentaire