Mitaine écarlate

Je craque pour les recettes spectaculairement simples et savoureuses!

06 avril 2007

Bleuets et menthe à la crème de soya

C'est tout simple, c'est tout frais, et ça fait du bien au corps et à l'âme. Quand on mange, quoi que l'on mange, l'important n'est-il pas de sentir que l'on se gâte?

Aujourd'hui, c'est l'hiver ici. Il neige, les nuages font ombrage au soleil, dont les rayons, pourtant, éblouissent dehors le splendide tapis plus blanc que blanc. Dans ma cuisine, les bleuets mi-croquants mi-tendres dansent avec deux ou trois feuilles de menthe. La crème de soya soyeuse coule lentement en attendant qu'une fine pluie de fleur de sel ruisselle paisiblement.

Une salade fraîche, délicate mais sans prétention. Comment ne pas sentir chaque bouchée tel un baume qui soigne, qui nous apaise, tout en nous rappelant que nous sommes bien vivants?

bleuetmenthe_2

Ingrédients

  • Bleuets frais
  • Menthe fraîche
  • Crème de soya
  • Fleur de sel

Préparation

  • Tout mélanger et en profiter.


- MOT GOURMAND AU MENU -

bleuetsmentheMYRTILLE (airelle, bleuet)
Cette petite baie d'un noir violacé, employée pour les tartes et les confitures, porte divers noms selon la région, dont plusieurs sont liés à sa couleur, comme par exemple bleuet, raisin des bois, teint-vin, moret, dérivé de more («brun foncé», qui vient du latin maurus). Quant à airelle, que l'on ne relève qu'à la fin du XVIe siècle, c'est un emprunt à un mot occitan du Massif central, lui-même dérivé de aire qui représente le latin ater, «noir». Myrtille, qui s'emploie pour une variété d'airelle, est attesté dès le milieu du XIIIe siècle et reprend le latin du Moyen Âge myrtillus, dérivé du latin myrtus, «myrte». On emploie également luce (nom féminin) ou lucet (masculin) en Bretagne, du breton lus, «airelle», et brimbelle, relevé d'abord dans l'Est, en Normandie et en Provence. Ce mot, relevé au XVIIIe siècle, est formé sur l'onomatopée brimb-qui porte une idée de petitesse.

Le mot airelle s'est employé longtemps plutôt dans le Midi mais myrtille, propre au Nord, tend à le supplanter, sauf pour une des variétés aux fruits rouges, abondante dans les Vosges: vendue en bocal ou surgelée, elle est en particulier employée comme garniture de certaines viandes. - Dictionnaire des mots de la table

Et le mot bleuet? Consultez les commentaires laissés sur ce billet.

Haut de la page

Posté par Ninnie à 13:28 - h. Desserts - Commentaires [18] - Permalien [#]

Commentaires

    Grâce à toi je viens d'apprendre une nouvelle chose: que les myrtilles sont aussi appellées bleuet.
    Très belle recette comme je les aime.
    Bien à toi
    verO

    Posté par verO, 06 avril 2007 à 14:32
  • Oh que je comprend que le corps et les papilles nous remercie d'une telle recette!!!

    Posté par mayacook, 06 avril 2007 à 14:37
  • Tout simple, tout bon!
    A chaque fois que je bois du thé à l'érable, je pense à toi (remarque tout à fait annexe qui n'a rien à voir avec le sujet hihi)

    Posté par Lisanka, 06 avril 2007 à 14:42
  • J'aime beaucoup la philosophie de ce billet qui devrait en faire réfléchir plus d'un....et j'adore tout betement le mot bleuet pour les myrtilles, je trouve ca adorable, et en plus avec votre accent.....magique On dirait presque que le soleil s'est invité chez toi pour faire ces photos divines !!!! Un grand bravo Ninnie et bonnes fêtes de Pâques

    Biz
    Claude

    Posté par Claude-Olivier, 06 avril 2007 à 15:08
  • tout simplement j'adore....photos magnifiques!

    Posté par esmeralda, 06 avril 2007 à 15:30
  • Joli, le soleil est dans ta cuisine...

    Posté par mamina, 06 avril 2007 à 15:44
  • La simplicité ça a du bon !

    Posté par bergeou, 06 avril 2007 à 19:16
  • Jusqu'à ton post, pour moi le bleuet restait la centaurée, jolie plante bleue des champs. Je me coucherais ce soir un peu moins inculte.

    Posté par Eglantine, 07 avril 2007 à 01:58
  • Tu nous gâtes avec cette recette qui doit être vraiment bonne et fraiche en bouche.Tes photos bleutées sont superbes

    Posté par valerieguidebleu, 07 avril 2007 à 02:01
  • Dis donc ça fait vraiment très envie !!!

    Posté par Flo, 07 avril 2007 à 02:57
  • Chez toi c'est toujours simplicité et douceur au menu, j'aime cela. Et en plus on s'instruit!

    Posté par Claire, 07 avril 2007 à 08:16
  • Chez nous c'ets bien le printemps, il fait grand soleil, les températures sont douces, un vrai bonheur!
    Tes bleuets ont l'air délicieux préparés ainsi, c'est si bon de se faire du bien au corps et à l'esprit en ayant plaisir à manger!

    Posté par auré, 07 avril 2007 à 10:30
  • Simple et super bon. Si jamais tu trouves de la menthe chocolatée, essaie. Tu devrais aimer beaucoup beaucoup

    Bon week-end chocolaté

    Posté par Tarzile, 07 avril 2007 à 11:15
  • Ahhhhhhhhhhh les fameux bleuets de Québec!!!
    Quelle tentation cette recette improvisée!!!

    Posté par Eliz, 07 avril 2007 à 14:57
  • Ah les bleuets!

    J'adore les bleuets et maintenant il y en a d'excellents congelés. Bonne idée! Je pense au printemps qui tarde à venir. En été je fais la cueillette de bleuets à quelques pas de chez-moi!
    Miss B.

    Posté par Miss Bebop, 07 avril 2007 à 22:11
  • Fraîcheur et sûrement délicieux, j'adore les bleuets aussi ! Joyeuses fêtes de Pâques !

    Posté par béa, 08 avril 2007 à 08:12
  • C'est tellment simple et parfait que cela se passe de commentaires!

    Très bonne paques!

    Elodie Joy

    Posté par Miss Cookliquot, 09 avril 2007 à 03:15
  • je ne savais pas que les myrtilles s'appelaient aussi bleuet.
    recette sans chichi, simple et bonne j'en suis certaine.

    Posté par Mitch, 12 avril 2007 à 01:03

Haut de la page

Laisser un commentaire